samedi 27 octobre 2007

Lecture matinale inavouable

Paris, dans un ascenseur de l'île Saint-Louis, Le 25 octobre 2007

J'avais envie d'un billet idiot - vous me le pardonnerez.


Il existe trois types (au moins) de lectures inavouables :




1. Les longues heures passées à réchauffer un trône en émail, dans l'intimité d'un livre de Melville, ou d'un bon magazine de mode décérébré, faisant fi du monde extérieur et notamment de la personne qui se tortille d'envie de faire pipi de l'autre côté - comme Malcolm.







2. Les longues et éprouvantes nuits passées à planquer honteusement une lecture un peu pornographique - oh, vaguement... à l'adolescence, sous sa couette maculée de Nutella et de Kit-Kat pulvérisés.








3. Les longues minutes passées, le matin, à mastiquer des Choco Pops en scrutant le singe hilare (Dieu seul sait pourquoi...) dessiné sur le paquet et son fabuleux cadeau qui se cache tout au fond du sachet en plastique... ce fond du paquet de cornflakes, où il n'y a plus qu'une vague poussière de grains de riz génétiquement modifiés et accessoirement, soufflés.





Je m'étends sur ce dernier type, parce que c'est celui qui me pousse à vous dévoiler la teneur de ma lecture matinale.




Fraîche, souriante, pas encore maquillée (merveilleusement champêtre en somme), j'achète ma baguette chez le boulanger : elle est tiède et dorée, c'est une baguette Tradition. Dans quelques secondes, je la dégusterai, tartinée d'un beurre fermier et accompagnée d'une tasse de café brûlante avec un nuage de lait entier. Comme c'est beau, la France! Jean-Luc Petitrenaud me regarde avec satisfaction par-dessus ses petites lunettes de fer, Jean-Pierre Coffe m'adoube, Maïté me fait reine.



Et soudain dans l'ascenseur, ce constat horrifiant : on m'a trompée. On m'a trahie. Vil boulanger! Ce n'est pas une baguette Tradition. C'est une baguette ROCK'N'ROLL !


Le rock? J'adore. Dans mon Ipod. Pas avec du beurre fermier dessus.


Avec horreur, mon regard ne peut quitter le sachet de papier qui enveloppe ma baguette de pain :





Non seulement ce papier s'orne d'une moto rutilante sur laquelle ma baguette a l'air de concurrencer Brigitte Bardot chantant "Harley Davidson"...





Mais le texte ! C'est rétro, certes. Rétro, mais pas encore assez. Enfin quoi! Nous voulons du rétro campagne, qui fleure bon la bicyclette d'Yves Montand, pas du rétro qui schlingue l'Easy Rider à Tourcoing!




Ceux qui ont rédigé ce texte effarant auraient bien besoin d'un publicitaire winner, pour citer Christian Sauvage qui en riait récemment sur son blog chez Livres-Hebdo...



Désormais, pour moi, c'est Poilâne. Au moins, le matin, quand mon oeil refuse de s'arracher à ses lectures comateuses de petit-déjeuner, je peux contempler un bel âne de nos campagnes qui me raconte à quel point ce pain est bien de chez nous, rassurant, traditionnel.

C'était un billet inavouable pour une lecture inavouable.

21 commentaires:

fashion a dit…

Ah, j'adore ce billet! quelle poilade!

Magda a dit…

Merci Fashion! ;-)il est débile ce billet, mais s'il te fait rire, alors j'en ai un peu moins honte, car j'ai cru comprendre à tes lectures que tu avais bon goût! Même si tu n'aimes pas encore Tarkovski... mais ça va venir! héhé!

Pauline a dit…

Fashion a raison il est poilant ton billet!

Magda a dit…

Merci Pauline! bon, ben si ça continue je me fais écrivain pour l'Almanch Vermot ou les blagues Carambar... ;-)

rose a dit…

ah les interminables minutes de lecture des slogans sur les emballages/petits journaux publicitaires/affiches des gares quand on a oublié son bouquin/etc etc! billet très drôle et j'aime aussi beaucoup tes interviews de hasard.

Olivia a dit…

au moins je sais désormais pourquoi mon petit déjeuner se limite au bon vieux café miniaturisé-concentré-espresso-on-ne-peut-plus-a-l'italienne... pas de lectures à déchiffrer, pas de risque de se sentir plus bete que la veille dès le matin - pour moi au moins!

et en jour de grand beau temps, quand mon cerveau se reveille presque en meme temps que moi (et non pas 3 heures après, lors des premières fausses notes...), je me surprends à ouvrir un brique de lait, sans le deverser par mégarde, l'ouvrir du bon coté, ou mieux, carrement avec le bon coup de ciseaux - vous voyez ce handicap, le lait partout, car on a fait une ouverture trop grande/petite...

et depuis un certain temps cela me rapelle une vielle histoire:
un jour je passais mon prix dans un conservatoire a S. un membre du jury, Mr A. F., vota contre moi: il avait tenu la partition à l'envers, et trouvait par consequent que j'avais joué les mauvaises notes... je lui donnais alors le conseil (du haut de mes 14 ans) de verifier ou se trovait le titre, (en haut,) et si la clé de sol était à gauche du systeme. cela aurait été un bon indice pour tenir la partition du bon coté...

un peu comme les céréales le matin: si on arrive à les déchiffrer, ces petits messages subliminaux, c'est qu'on est sur le bon chemin, pour une grosse journée bien remplie...

et je te félicité Mag! Tu te leves fraiche et reposée, car tu manges un petit déj équilibré, avec du pain ipod (c'était pas ça?...) tout en scrutant d'un air attentif les baguettes et leurs emballages, leurs messages...

car moi, quand je me leve, j'ai plutot l'air d'un zombie.

j'adore ton blog!

Magda a dit…

rose : tout d'abord, bienvenue chez "Ce que tu lis"! et oui, moi aussi ça m'arrive de scruter les horaires des trains sur les quais de RER quand j'ai oublié mon bouquin ET mon Ipod... je maudis la Terre entière, puis je me venge sur n'importe quelle affiche débile qui orne les murs des tunnels du métro!

Olivia : ah la brique de lait! tous ces petits tucs qui agacent! Martin Parr, le grand photographe britannique, a fait une série photo sur les trucs qui agacent. Te connaissant, tu vas adorer. Bon courage pour tes concerts, espèce de jeune prodige!

Roxane Von Allmen a dit…

c'est vrai que cet emballage de pain est ridicule.
Moi quand j'ai oublié de prendre un bouquin j'achète dans la gare "glamour" ou "Isa", ça me donne une excuse, je me demande même dans quelle mesure je n'oublie pas volontairement parfois de prendre un livre. Inutile d'utiliser un jour cette info contre moi, ce sera ta parole contre la mienne!

Magda a dit…

aïe aïe aïe Glamour et Isa ça c'est de la lecture totalement inavouable. Tu pourrais au moins acheter Jalouse ou Elle! hihi! en tous cas, contente de te retrouver par ici Rox!

Anonyme a dit…

Ai¨ !!!
Ça ne serait pas la mort du retour de retour, de retour du rock….
Le penchant renegade de la baguette c’est très drôle en tout cas ^-^
Je me régale avec ce Blog, bravo.
Matt

Magda a dit…

Merci Monsieur Matt l'anonyme ;-)

Coco a dit…

Chère Magda,

Je trouve que, quand même, vous ne manquez pas d'air de vous moquer de moi ainsi.

Je suis un singe mondialement réputé, et je pense que je mérite le respect. Je viens d'ailleurs de publier mon autobiographie, en espérant casser mon image de singe idiot à casquette bleue, et prouver aux gens que je n'ai pas usurpé ma place : j'ai bossé comme un dingue, pour en arriver là où je suis.

Magda a dit…

Très cher Coco.

Je vous prie d'accepter mes plates excuses. Si j'avais su que vous aviez la plume si alerte, j'y aurais réfléchi à deux fois avant de vous traiter de "singe hilare". Cependant, l'hilarité n'a rien de mauvais. C'est simplement les grains de riz au cacao qui sont dégueus.

Je lirai votre autobiographie avec joie, si elle n'est pas publiée par Kellogg's (ni par Robert Laffont.)

Quoiqu'il en soit, je vous ai démasqué, cher Coco. Car vous blogguez sur la Toile et vous avez le même prénom que le chanteur de Radiohead. Na!

yueyin a dit…

J'en pleure de rire... excellent le coup du rock'n roll de sésame et de graines de lin... Il cherche peut être de nouveaux publics :-D)))

Magda a dit…

Yueyin : c'est vrai, mais quel public? Un public shooté aux graines de lin? de vieux motards scotchés à leur Led Zeppelin? Hihi! à mon avis, ça s'appelle surtout une belle erreur de stratégie marketing. :-)

Fafa a dit…

Mais j'adore cette baguette moi...et la typo est magistrale...
Pour ma part je crois que ma seule lecture inavouable est celle de mon relevé bancaire...

BzaÏ

Magda a dit…

Ha Fafa, comme je te comprends! La lecture d'un relevé bancaire au saut du lit, y a de quoi vous flinguer une journée ensoleillée à Saint-Tropez!

noisette69 a dit…

toi aussi tu as l'air excellente!...
très drôle

wholesale wedding dresses a dit…

a line wedding dress
a line wedding dresses

8899c6fc-8283-11e0-8e3f-000bcdcb471e a dit…

robe de mariée

robe de mariée 2011

claire1226 a dit…

Margot. Promis, j'arrête (juste une encore), d'ailleurs j'ai des réclamations de Louise. Des envies de petite robe noire comme chez Robe de mariée BodeBo (ici et la) ou chez Nils & Happy to see you ... Cette popeline noire de France Duval-Stalla qui attendait sagement ... Robe mariée voilà donc la robe 12 du Everyday Girls Clothes dont j'ai modifié l'encolure et à laquelle j'ai ajouté un passepoil rose fluo. Bon. Robes mariée